Cette adresse e-mail est protégée contre les robots spammeurs. Vous devez activer le JavaScript pour la visualiser.

 

Tel. +39 0144 322142
Cette adresse e-mail est protégée contre les robots spammeurs. Vous devez activer le JavaScript pour la visualiser.
Horaires d'ouverture du 1er novembre au 31 mars
Du lundi au samedi de 9h30 à 12h30 et de 15h30 à 18h30
après-midi de consultation seulement
fermé le dimanche et en janvier le 8 décembre ouvert
fermé le 1er novembre

Itinéraire Touristique

itinerario-classico-imgLa visite de la ville commence de Palazzo Robellini (siège du Bureau du IAT et du Département du Tourisme et de la Culture), demeure du XVIème siècle, construite par Giovanni Antonio Robellini, et modifiée au XVIIIème siècle par la famille Dagna Sabina, à la quelle on doit l'escalier et élégance des intérieurs. Au premier étage vous trouvez le grand salon pour les expositions, tandis que dans les caves se trouve l’Enoteca Regionale « Terme & Vino » où vous pouvez trouver toutes les typologie de vin piémontais. L’œnothèque cependant est consacré principalement au vin, pour excellence, de la région : le Brachetto d’Acqui DOCG .

De la petite place Abramo Levi, siège de la Mairie et ancienne demeure des comtes Lupi di Moirano, vous pouvez rejoindre l’adjacente Piazza San Francesco où se trouvent la Fontaine della Rocca du XIXème siècle et l’Eglise conventuelle de Saint François du XVème siècle, qui fuit reconstruite au XIXème siècle. En prenant Corso Italia, la principale route piétonne de la ville, vous arrivez prés de la Tour Civique, dite « sans fondations » qui conduit en Piazza della Bollente : étape incontournable. Dans ce coin d’inspiration du XIXème siècle, jaillie une source naturelle d’eau chaude salso-bromo-iodique à 74,5°C avec un débit de 560 litres d’eau par minute appelée « la Bollente ». L’édicule en forme de petit temple grec à été érigé en 1870, par l’Eng. Ceruti, par volonté du maire Giuseppe Saracco, pour mettre en évidence la source thermale. Cette place dans l'antiquité était aussi le Ghetto de la ville.
En montant le long de via Scatilazzi, une petite ruelle en pavée, vous admirez les restes de l’ancien théâtre romain et rejoignez la caractéristique Piazza Conciliazione, cœur du bourg Pisterna, entouré de bâtiments élégants construits entre le XIVème et le XVIIIème siècle. En restant sur le côté gauche de la place, où il est visible la moderne structure théâtrale en plain air, vous arrivez dans la partie la plus haute du centre historique et en montant l’escalier vous rejoignez le Château dei Paleologi, d’origine Médiéval, qui, aujourd’hui accueille le Musée Archéologique et l'oasis naturelle, le Birdgarden ou Jardin Botanique. Du château vous avez une magnifique vue de toute la ville et de la Villa Ottolenghi, qui s’étend sur le colline vers nord.

D’ici vous pouvez parcourir un chemin détourné de petites ruelles qui rassemblent palais de grande valeur artistique, ou si vous préférez, vous pouvez descendre par via Barone et admirer le Séminaire mineur déjà couvent de Sainte Catherine avec un cloître de fin VIème siècle, pour arriver dans la Piazza Duomo où se trouve la Cathédrale dédié à l’Assomption. Cette église, consacrée en 1067 par Saint Guy, évêque et patron de la ville, de style roman, à été objet de nombreux intervention au cours des siècles et conserve de l’architecture primitive une partie des structures externes, le transept et les absides semi-circulaires. La façade, également modifiée dans les siècles, est précédée d’un porche avec colonnes jumelées du VIIème siècle et présente un estimable portail en marbre sculpté par le maitre Antonio Pilacorte. Dans la lunette la Vierge est entourée par les Apôtres, les anges et les symboles du monde animal et végétal, sur le transept les quatre pères de l’Église occidentale : de gauche à droite Saint-Ambroise, Saint Jérôme, Saint Grégoire, Saint Augustin. Sur le montant de gauche vous trouvez Saint Maggiorino, premier évêque de la ville et sur celui de droite Saint Guy qui tien dans sa main l’église qui lui à été consacrée. Parmi les nombreuses œuvres gardées à l’intérieur de la Cathédrale, une attention particulière mérite le Triptyque de la Vierge de Montserrat, exposé dans la salle capitulaire des Chanoines. L’œuvre, du 1480, est du peintre espagnol Bartolomeo Bermejo dit Rubens.

Le chef d’œuvre présente, au centre, la Vierge avec l’enfant dans ses bras qui suit du regard un chardonneret attaché à une ficelle; sur la droite et sur le fond est probablement le Sanctuaire de Montserrat . Les volets présentent à gauche la naissance de la Vierge, au-dessous Saint François

qui reçoit les stigmates, à droite la purification et enfin un Saint Sébastien très particulier habillé avec des vêtements de l’époque et avec des flèches dans les mains.

La visite de la crypte est surement l’un des moment le plus suggestif puisque beaucoup de ses caractéristiques d’époque romaine sont restées inaltérées et la récente restauration vous permet de goûter au même temps des décors et du rigoureux ordre architectonique des colonnes et des chapiteaux.

Sur le côté gauche le long de Via Verdi, sous le colonnade de l’Hospice Jona Ottolenghi, se trouve la précieuse sculpture en bronze de Arturo Martini « Le filleul prodigue ». Laissant derrière vous la Cathédrale vous pouvez admirer le Palais Épiscopal, un bon exemple de construction du XVème siècle, en face duquel se trouve l’ensemble du Séminaire Majeur, du VIIIème siècle, édifié sur projet de Vittone.

Descendant de la place vous rencontrez l’Escalier de la Schiavia surmontée d’un arc qui appartenait à l’une des portes de l’enceinte Médiévale. Avant de descendre vous pouvez faire un arrêt en Via Cardinal Raimondi où se trouvent Casa Sigismondi de la moitié du XVIème siècle et Casa Marenco érigée à la fin du XVème siècle, qui conserve encore dans sa cour deux ordres de galeries, sur la gauche vous trouvez via alla Bollente, Contrada dei Calderai. Descendant par l’escalier vous continuez tout droit en via Mazzini, qui conduit vers Piazza Addolorata et vers la Basilique dell’Addolorata, ancienne basilique de cimetière d’époque paléochrétienne, construite en formes romaines sur les fondations d’un bâtiment préexistent.

De la basilique part via Garibaldi, appartenant à la Contrada Mercaili, qui vous ramène en Corso Italia et cous conduit à la centrale piazza Italia où se trouve le Grand Hotel Nuove Terme, construit en 1870, qui présent à son intérieur un moderne centre de bien-être et qui est relié avec le SPA des « Regie Terme di Acqui » ; sur la gauche vous pouvez admirer la fontaine des Nymphes qui descend de Corso Viganò.

De Piazza Italia en marchand vers Corso Bagni, au dessous des arcades sur la droite vous pouvez visiter l’ancienne piscine romaine : les ruines d’un grand ensemble thermal de l’époque impérial, retrouvée en 1913, pendant la construction de nouveaux arcades à coté du Grand Hotel Nuove Terme.

Si vous continuez en directions « Bagni » (1 km du centre), sur le coté droite du Pont Carlo Alberto, vous admirez les restes du aqueduc romain d’époque Augustéenne. Le long de la grève du fleuve Bormida part une piste cyclable de 4 km (A/R), flanquée par une Ippovia (chemin à cheval) et par un parcours piéton, idéal pour observer la flore et la faune du fleuve. De la promenade est possible partir pour le sentier n. 537 du CAI, qui vous conduit vers le bourg médiéval de Cavatore (qui se relie aussi au sentier n. 531). Autrement du Pont Carlo Alberto, en continuant pour Viale Acquedotto Romano, vous côtoyez la grande piscine estive que depuis les année ‘30 à été considérée la plus grande piscine en plain air d’Europe. Vous êtes maintenant dans la verdure du parc du quartier Bagni : vous pouvez ici admirer le Grand Hotel Antiche Terme, du 1600, qui aujourd’hui accueil le SPA « Il Lago delle Sorgenti » ; l’établissement Carlo Alberto, fondé en 1845, pour le soin des pauvres ; les Thermes Militaires ; les établissements modernes pour les soins thermaux «Regina » et le moderne centre de bien-être Regina Thermal Resort.

La promenade Fontefredda vous conduit au petit temple néoclassique , avec la source appelée de l’Acqua Marcia (19°C), reconnaissance par son odeur de soufre. Continuant sur le même chemin vous montez vers l’écart de Lussito (km) et Ovrano (6km), en traversant un paysage riche de bois et vignobles.

De Piazzale Pisani, autrement, vous pouvez monter à pied vers Mont Stregone et Mont Marino. C’est le Sentier des Genêts, signalé des numéros 531-531A et 537 long 6 km, de difficulté moyenne, qui prend environ trois heures de marche sur les crêtes des ravins, avec une superbe vue panoramique sur la ville.

 Newsletter

Contactez-nous

Votre mail:
Objet
Message:

Histoire & Monuments

banner visitare inside

Thermae & SPA

banner spa inside

Hebergements

banner ospitalita inside

Vin & Gastronomie

banner prodotti inside

Evénements & Marchés

banner eventi inside

Sport & Temps Libre

banner tempolibero small

Castelli aperti - Les « Châteaux Ouverts » - initiative promue par la Région Piémont...
Une sélection des tours disponible toute l’année sur réservations organisée par Liguri Statiella...
PISCINE ROMAINE – corso Bagni sous les Arcades ( plan N°. 12) Voir la carte Ruines d’un...
Visiter Acqui Terme avec un guide. Chaque guide insuffle sa personnalité dans sa visite,...
Pour ceux qui aiment le vélo. Dream Trips tel. 0144 356482 cell. 339 3100723 – 338 9265200...

Photo Tour

showshowshowshowshowshowshowshowshow

Services et Informations utiles

Contactez-nous

IAT - Informazione ed Accoglienza Turistica
c/o Comune di Acqui Terme – Piazza Levi,12 Palazzo Robellini – 15011 Acqui Terme AL 15011 Italia - Privacy Policy

+39 0144 322142